Julian Breuil, Guide de Haute Montagne

Grand Paradis, Aiguille Dibona, Canyoning du Versoud avec des jeunes motivés

La météo du joli mois de juin est capricieuse cette année et la montagne est encore bien enneigée dès 2500m. Il en faut plus pour démotiver les groupes de jeunes qui ont décidé de profiter de cette fin d’année scolaire pour tordre le cou aux idées reçues : « ils passent leur temps devant les écrans ces jeunes ! »

La saison d’alpinisme estival est lancé le WE du 4-5 juin au Grand Paradis dans le Val d’Aoste. En partenariat avec le bureau des guides de Grenoble, un groupe d’étudiant de Lyon se prépare à l’ascension du Mont Blanc. Ce sommet de 4000m facile techniquement est parfaitement adapté à l’acclimatation. La neige est présente en quantité dès le refuge Victor Emmanuel et les raquettes sont les bienvenues pour ne pas trop s’enfoncer. Les éclaircies matinales nous laissent monter jusqu’à 100m du sommet puis la fatigue et le brouillard nous font faire demi-tour. Qu’importe, tout le monde à pu tester son matériel, apprendre à cramponner, découvrir les joies de l’altitude et les règles de la montagne.

Le lycée Argouges participe aux projets « Jeunes en Montagne » de la ville de Grenoble. Après s’être entraînés autour de Grenoble tout au long de l’année scolaire, les élèves de deux classes vont tenter l’ascension de l’aiguille Dibona dans le massif des Ecrins le 8 et 9 juin. Les 1100m d’approche sont une difficile introduction à l’alpinisme dans le massif des Ecrins et l’objectif du lendemain qui nous domine est intimidant. La vie en refuge est pour la majorité une nouveauté. Le lendemain, les fourmis s’activent à l’aube pour enfiler les crampons et s’encorder vers des objectifs différents en fonction de la motivation.  Une douzaine d’élèves fouleront le sommet de la Dibona. La glace et la neige encore présente sur la première longueur de la voie normale ne les a pas effrayés.

Mercredi 15 Juin, massif du Vercors. 6 Jeunes et leurs éducateurs profitent d’un après midi aquatique à 40 min de Grenoble. L’ambiance est encore frisquette mais personne ne fait de refus d’obstacle devant les rappels, sauts et toboggans du Canyon du Versoud.