Julian Breuil, Guide de Haute Montagne

Alpinisme facile à Chamonix

Mi avril la plupart des alpinistes parcourent encore les sommets du massif du Mont Blanc à ski. Sean, un alpiniste anglais immigré en Belgique décide de faire confiance à un guide grenoblois pour découvrir le massif du Mont Blanc sans ski. Quelle folie !

Dépité de ne pas utiliser la gravité pour se déplacer sans effort sur des skis, et effrayé par l’immensité du massif dans lequel il pourrait se perdre, le guide grenoblois, ayant obtenu un permis de séjour (de justesse) en territoire haut savoyard, décide de limiter les risques et de ne s’aventurer qu’aux portes du téléphérique de l’Aiguille du Midi ! L’enchaînement de l’arête à Laurence et de l’arête des Cosmiques sera le premier objectif du stage.  Au petit matin, tandis que les foules se détournent vers la vallée blanche,  nous abordons l’arête à Laurence dans le calme. L’arête est, en fait, vite traversée et nous sommes prêts pour continuer l’aventure.  L’arête des Cosmiques ne se laissera pas approcher aussi facilement car il faudra affronter le ridicule en traversant le refuge des Cosmiques encordés et en chaussettes !

Nous cheminons sur cette belle arête mixte avec en arrière plan les 3 Monts Blancs (Mont Blanc du Tacul, Mont Maudit, Mont Blanc), La Tour Ronde, Le Grand Capucin.

Après une nuit de repos bien méritée et quelques hésitations sur l’organisation de notre deuxième journée de stage, nous décidons de gravir l’arête du Petit Belvédère aux Grands Montets. L’objectif est à notre portée et Sean en profite pour passer premier de cordée. Mais la météo devient menaçante et nous oblige à presser le pas. Nous complétons la journée, par une grande voie à l’école d’escalade des Gaillands. C’est l’occasion pour Sean de grimper ses premières longueurs d’escalade en tête.

Bravo à Sean pour son efficacité, sa motivation pour apprendre, sa confiance et ses photos  (ci dessous) incontestablement plus belles que les miennes !

Chamonix, April 2018